Thursday, February 13, 2014

Love......Is It Really Only Reserved for Living Things?

So when I was little (about 6), I remember going to my Great Aunt Nang* and Great Uncle Frank's house in Glen Rock, New Jersey. Aunt Nang had made spaghetti and sauce for lunch, and I remember that it smelled delicious.  As I sat down to a lovely bowl of spaghetti, I said, "I LOVE spaghetti!!" Aunt Nang was swift in her response: "You love people; you like spaghetti".

Really?

Even at that young age, I recall thinking to myself, "Well, she can say what she wants but I really love spaghetti" and filing that life lesson away for future reflection. I have thought of it often, and have even parroted the thought to my own children (and some beleaguered friends) usually in a tongue-in-cheek fashion.

Certainly, Aunt Nang is rolling over in her grave today, as I can proclaim that I am in love.......with my 1988 Blue Mercedes Benz 560 SEL, torn leather interior and all! It is like a dream to drive, moving through the 405 traffic like a warm knife through cool butter. The roar and rumble of the V8 engine is mesmerizing. The enormous, make-out accommodating back seat is the stuff of pulpy fiction and secret thoughts. The power is breathtaking.

Let me acknowledge that I have seen too many Disney movies too many times. The events, thoughts, and feelings of today confirm this fact. This afternoon, I took the car to Huntington Beach and back. I suppose this is our first "road trip" (hopefully the first of many). I felt as if the car was enjoying the ride (the car - the inanimate car).


About half of the way back to Santa Monica, I started thinking about how I found the car, all alone and neglected in the back corner of someone's back yard, grass weeds growing up around the wheels, covered in the spooky dust of abandonment. I approached the car quietly, and slowly walked around the whole thing, pausing to peer through the windows, examine the roof, run my fingers along the hood, glance at the back license plate. It seemed as if the car was apologizing for not being the original paint color. The car seemed embarrassed and exposed - unsure if I would like it or reject it.

When I told the owner I wanted to test drive it, he had to move two trucks and a BMW out of the way and then he had to guide me as I drove the behemoth through a narrow pass between a boat and a jet ski, then a dune rider and a canopy, past another boat and through a fence. Honestly, I felt like I was rescuing the car more so than purchasing it.

The silver hood star was missing from the car, giving it a sad face. It reminded me of our Old English Sheepdog, Laughton, when we shaved his coat one summer. He looked embarrassed and forlorn. When I took the car to my Mercedes Master Mechanic, we agreed that the first thing he should do is replace the hood star. He had one on hand that he had just been waiting to use, and he was so happy to put it on. He actually drove the car over to my office before it was fully ready for delivery so I could see that the star was back on! I swear to you, the car now looked like he was smiling and happy.


Without the star, it looked like the car felt like it had something to prove. With the star, it had a quiet confidence....a presence.

In a further display of anthropomorphic behavior, I have decided that the car is a boy, and I am working on selecting his name. Friedrich and Franz are early front runners, although Loki is in the running as well. (My ML 320 is a girl named Veronica. I hope that she is not getting jealous.)

I have already taken the High Mileage Award form to WI Simonson Mercedes-Benz Dealership http://www.wisimonson.net/index.htm for verification (it has 171,486 miles) and gathered info for joining the local classic Benz group (the W126 subgroup, natch). Created my profile on  BenzWorld.org (http://www.benzworld.org/) all the while shaking my head at myself and muttering under my breath, "Why haven't you already joined this forum? Should have joined in 2002...." I have already stopped by Westside Mercedes to speak with Ken Spratford about reupholstering the front seats and doing some restoration work. (They are the BEST - http://www.westsidemercedes.com/ - and they work on more than just Mercedes. I saw a sweet Morgan, a jaw dropping EType Jag, and an unbelievably beautiful Corvette in addition to a gaggle of Mercs while I was there the other day.)


So this is my new pet...my new love. After I paid the seller and drove away, 'Mony, Mony' by Billy Idol was playing on the radio. Then, as that ended, 'Vehicle' by the Ides of March came on. I took that as a sign that this car was meant for me...had been waiting for me...and it would love me back.

"I'm your vehicle baby
I'll take you anywhere you wanna go.
I'm your vehicle woman
But I'm not sure you know
That I love ya
I need ya
I want ya,
Got to have you child,
Great God in heaven you know I love you."
Vehicle - Ides of March

 (Did I mention I have watched WAY TOO MANY Disney movies? Way too many times?)

Have you ever been in love with a car? Tell me about it......

********************************************************************************

*Great Aunt Nang - Her real name was Agnes. My adorable father was her first nephew. When he was little, he couldn't pronounce Agnes, and it came out "Nang". She thought that was so amazingly delightful that she went by Nang for the rest of her days.



Monday, January 20, 2014

Devinez qui est tombé ..... et ne veut pas se lever

C'est vrai. C'est moi.

Donc, pour le mois passé, j'ai courageusement enduré les railleries, les moqueries taquine, les sourcils levés, les conseils non sollicités, les chortles, les yeux révulsés et les hochements de tête comme des amis ont découvert que j'ai eu l'audace de tomber en amour. Encore une fois.

J'ai eu la sagesse de minimiser les explications ou tout moyen de défense.

A partir des années 2005 jusqu'en 2011, j'avais gagné (à juste titre , à bien des égards) le titre peu enviable de 'pointilleux Bitch' de notre troupeau de copines. Ma liste de 'disqualifiers automatiques' a été longue, détaillée, et immuable. C'était assez épique .... causant certaines femmes m'invitent à parler à leurs jeunes sœurs et les filles de l'adolescence, le partage des listes soigneusement abattus et le raisonnement derrière chaque élément.

Ensuite, le puissant tombé comme je l'ai été recueillie par un criminel lisse. Un escroc brillante qui a eu un plaisir particulier à tromper quelqu'un d'aussi prudent, en incitant quelqu'un avec un tel mur construit pour protéger sa 'forte sur-extérieur-aspect-encore-si-délicat-l'intérieur' de coeur. Il devait avoir un sens comme de la réalisation de frapper celui-ci plus (j'étais sur 6 dans la ligne. Oh bien -  Content d'avoir pensé à elle rapidement et échappé indemne.)

Et c'est ainsi qu'a commencé l'autopsie d'amis et de famille, à essayer de comprendre comment cela s'était passé. Qu'est-ce qui n'allait pas avec moi? Comment avais-je laisser cela se produire? J'étais le plus fort qu'ils sont venus en essayant de décider si oui ou non d'aller sur une deuxième date! Si l'on pouvait m'arriver ....... à qui d'autre pourrait-il se passer? Je dois avoir agi trop vite. Longue distance ne vous permet pas de faire connaissance avec quelqu'un de vraiment bien. Nous aurions vécu ensemble/été engagé plus/pas vécu ensemble.

Que puis-je dire? C'est arrivé. J'ai pensé à elle. Je suis passé par le chagrin de se rendre compte que j'avais fait une décision de vie basée sur non seulement un mensonge ... mais beaucoup des mensonges. J'ai dû lâcher du rêve que j'avais tenu si cher de trouver celui, mon partenaire, celui qui chantait pour moi, celui qui ferait mon coeur chanter. J'ai récupérée.

Que vais-je faire? Pleurer tous les jours? Bien sûr, ce n'est pas ce que je ferais. Je n'ai pas été mis sur cette terre pour vivre dans un ressassement continuel de déception, la tristesse et la négativité. Je n'ai pas gagné le surnom de 'Weeble' par se vautrer dans la misère pour toute longueur de temps.

Ma famille était triste. Ma maman a proclamé que j'étais "pas le droit de parler aux garçons". Ma sœur m'a dit que je n'étais pas autorisé à jamais se remarier. Mon frère a dit qu'il m'avait connu toute ma vie, et que je suis très heureux quand je suis seul (il a un point là. Je suis heureux de presque tous les jours au dessus du sol, je suppose que je suis juste chanceux de cette façon). C'était assez agréable de voir comment beaucoup de gens m'aimaient et voulaient me protéger du mal et la douleur. (Je suppose que je suis juste chanceux que trop.)

L'essentiel pour moi est que j'ai décidé que la dernière relation a été une erreur de casting. Le rôle - le rôle principal masculin dans ma vie - était encore un grand rôle qui devait être rempli! Le défaut n'était pas avec mon désir et mon rêve - la faille était dans le caractère embauché pour le poste. Je me suis réveillé en Septembre prêt à commencer une nouvelle recherche.

J'ai pris un peu de temps. Je n'ai même pas fait mon profil de match.com jusqu'à ce que le début d'Octobre. Même alors, je n'ai pas payé pour un abonnement jusqu'à l'Halloween. Puis, je me suis réveillé et j'ai décidé qu'il était temps de vous abonner, tendre la main, et de voir qui pourrait être à la recherche d' une vie comme celle que je cherchais à créer. J'ai signé pour six mois ... Je ne pense pas que je m'attendais à rencontrer quelqu'un qui change la vie cette semaine, ou même ce jour-là .

Qu'est-ce que dire quand les gens font des plans, Dieu rit? Ce jour-là , dans l'un des cinq premiers profils que j'ai examinés, j'ai vu a grand, beau, la science-fiction, l'âge approprié (si il ne mentait pas) locale, avec succès, d'articuler, l'amant de la musique des années 80, l'homme irlandaise et américaine portait un kilt. Disons que pour un moment, je pensais que je rêvais, et que j'avais évoquée un profil parfait d'un homme. Je pensais que j'avais une sorte d'hallucination provoquée par tant d'années de recherche et d'attente. De ce que je me rappelle, j'ai envoyé un courriel d'une ligne qui dit simplement: "Comment puis-je résister à un homme en kilt?" et la conversation a commencée .

En ce moment.

Et les quelques derniers mois ont été enivrant, déroutant, délicieux, de suspense, de tension, d'humour, amusement, aventure, et étonnant. Il est intelligent, charmant, courtois, chevaleresque, ringard, créatif, drôle, attentionné, social, généreux, sympathique, honnête, aventureux, unique, humain, nostalgique, futuriste, confiant, et envoûtante. Mes joues sont douloureux de sourire. Je suis tombé - et je ne veux pas me lever.

Donc .... après avoir été désigné comme le 'Plus Pointilleux Bitch' pendant tant d'années ..... maintenant on me dit que je suis tombé amoureux trop vite! Il y a des déclarations faites que je dois J'adore la sensation de tomber en amour (sur une note de côté - est-ce que quelqu'un vivant qui n'aime pas la sensation de tomber dans l'amour) que je suis comme une écolière idiot qui se déplace trop vite.

Il m'a frappé comme une culture, nous sommes terriblement difficile à satisfaire. Quand quelqu'un n'est pas dans une relation, les gens disent qu'ils doivent être ouverts à trouver l'amour. Ils devraient sortir plus, rendez-vous en ligne, répondre à leur chiropraticien, utiliser un entremetteur, accident de mariages, porter des robes sexy, porter des vêtements moins révélateurs, habiller, habiller le bas, s'attarder dans le département de légumes, prendre des cours de sushi maker, randonnée pédestre/vélo/tricycle, et se promener dans les allées de Home Depot demander de l'aide attrayant, les acheteurs sans bandes de mariage. Hhmm. Toutes les grandes idées. Que faire si je veux juste rester à la maison dans des pantalons de yoga regarder épisode après épisode de "Dr Who"?

Quand nous sommes avec quelqu'un de spécial, les gens disent être prudent, ne bougez pas trop rapide, trop lent, exécuter une vérification des antécédents, de garder vos options ouvertes, vous devriez être exclusif maintenant, se rend pas trop, pas trop disponible, ne pas jouer trop difficile à obtenir en premier lieu, ne texte pas trop, ils devraient vous rencontrer des amis, il est trop tôt pour rencontrer des amis, avez-vous voyagé ensemble encore? Est-ce un rebond? Est-ce grave? Est-ce juste une phase? Toutes les grandes questions et suggestions. Que faire si je veux juste que personne ce jour-là et voir ce qui se passe?

Oui, vous pourriez vous blesser à nouveau par quelqu'un d'autre. Et pourtant, n'est-il pas pénible de passer un autre jour férié seul? Il ya des avantages et des inconvénients à chaque situation.

Voici ce que j'ai appris. Il n'ya pas de carte de recette parfaite pour une relation fructueuse en ce qui concerne le temps. Je connais un vrai couple marié que de l'autre un mois après leur rencontre et ils ont été heureux ensemble pendant plus de vingt ans. Je connais un couple qui était ensemble depuis 11 ans, alors ils se sont mariés et ont divorcé dans l'année. Amèrement. Je connais des gens qui ont  juré off datant pour une certaine période de temps après une rupture, et ils avaient encore leur cœur est brisé à nouveau avec la relation suivante. Je connais un couple qui savait chaque autre comme des amis de plus de six ans sans jamais donner l'autre une seconde pensée romantique jusqu'a un an sur le 4 Juillet quand ils ont vu l'autre dans une toute nouvelle lumière au dessous les feux d'artifice. Ils sont mariés avec un bébé maintenant. Il est juste sans rime ni raison de dicter comment et quand nous pourrions rencontrer la personne de spécial avec qui nous pourrions construire un avenir.

Pour citer John Hughes dans 'Jour de Ferris Bueller', "Ouais. Je l'ai déjà dit et je le répète. Vie passe vite. Si vous ne vous arrêtez pas et regardez autour de temps en temps, vous pourriez manquer".

Sauter à pieds ....

Tuesday, January 7, 2014

Guess who has fallen....and doesn't want to get up?

That is right.  It is me.

So, for the past month, I have bravely endured the taunts, the teases, the jibes, the raised brows, the unsolicited advice, the chortles, the rolled eyes, and the shaking heads as friends have discovered that I have had the audacity to fall in love. Again.

I have had the sense to minimize any explanations or any defense.

From the years 2005 through 2011, I had earned (rightfully so, in many respects) the dubious title of "Pickiest Rhymes-with-Witch" out of our gaggle of girlfriends.  My list of "Automatic Disqualifiers" was long, detailed, and immutable. It was fairly epic....causing some women to invite me to speak to their younger sisters and teen daughters, sharing the carefully culled lists and the reasoning behind each item.

Then, the mighty fell as I was taken in by a smooth criminal. A brilliant con artist that took special delight in deceiving someone so careful, in tricking someone with such a wall built up to protect her strong-on-outward-appearance-yet-so-delicate-inside heart. He must have had a such a sense of achievement to knock this one over (I was about 6th in the line. Oh well - glad I figured it out quickly and escaped unscathed.)

And so began the post-mortem of friends and family, trying to figure out how it had happened. What was wrong with me? How had I let this happen? I was the strong one that they came to when trying to decide whether or not to go on a second date! If it could happen to me.......to whom else could it happen? I must have acted too fast. Long distance doesn't let you get to know someone really well. We should have lived together/been engaged longer/not lived together.

What can I say? It happened. I figured it out. I went through the heartbreak of realizing that I had made a life decision based on not just one lie...but so many. I had to let go of the dream that I had held so dear of finding the one, my partner, the one who would sing to me, the one that would make my heart sing. I got over it.

What am I going to do? Cry everyday? Most assuredly, I would not. I was not put on this earth to live in a continual rehashing of disappointment, sorrow, and negativity. I did not earn the nickname "the Weeble" by wallowing in misery for any length of time.

My family was sad. My Mom proclaimed that I was "not allowed to talk to boys". My sister said that I was not allowed to ever get married again. My brother said that he had known me my entire life, and that I am pretty happy when I am alone (he has a point there - I am happy nearly everyday above ground. I guess I am just lucky that way).  It was pretty nice to see how many people loved me and wanted to protect me from hurt and pain. (I guess I am just lucky that way too.)

The bottom line for me is that I decided that the last relationship was a casting error.  The role - the male lead role in my life - was still a great role that needed to be filled! The flaw was not with my desire and my dream - the flaw was in the character hired for the job.  I woke up in September ready to beginning scouting again.

I did take some time. I didn't even make my match.com profile until the beginning of October. Even then, I did not pay for a membership until Halloween. Then, I woke up and decided it was time to subscribe, reach out, and see who might be looking for a life like the one I was looking to create. I signed up for 6 months...I don't think that I expected to meet someone life-altering that week, or even that very day.

What is that saying about when people make plans,God laughs? That day, in one of the first five profiles I reviewed, I saw a tall, cute, science fiction loving, age appropriate (if he wasn't fibbing), local, employed, articulate, 80's music adoring, Irish & American man with an additional picture wearing a kilt. Let's just say for a moment, I thought I was daydreaming, and that I had conjured up a perfect profile of a man. I thought maybe I was having some sort of hallucination brought on by so many years of searching and waiting. From what I recollect, I sent a one-line email that simply said, "How can I resist a man in a kilt?" and the conversation began.

In that moment.

And the past few months have been intoxicating, unnerving, delightful, suspenseful, tense, humorous, fun, adventurous, and amazing. He is intelligent, charming, gracious, chivalrous, nerdy, creative, funny, attentive, social, generous, friendly, honest, adventurous, unique, human, nostalgic, futuristic, confident, and mesmerizing. My cheeks are sore from smiling. I have fallen - and I do not want to get up.

SO....after being designated as the "Pickiest Rhymes-With-Witch" for so many years.....now I am being told that I fall in love too fast! There are assertions being made that I must just love the feeling of falling in love (on a side note - who doesn't?) That I am like a silly schoolgirl that moves too fast.

It has struck me that as a culture, we are awfully difficult to please.  When someone is single, people will say they should open themselves up to finding love. They should go out more, go online, meet their chiropractor, use a matchmaker, crash weddings, wear lower cut blouses, wear less revealing clothes, dress up, dress down, linger in the vegetable department, take sushi making classes, hike/bike/trike, and wander the aisles of Home Depot asking for help from attractive, ringless shoppers. Hhmm. All great ideas.  What if I just want to stay home in yoga pants watching "Hoarder" marathons?

When we are with someone, people say be careful, don't move too fast, it's moving too slow, run a background check, keep your options open, you should be exclusive by now, don't call too much, don't be too available, don't play too hard to get, don't text first, they should meet you friends, it is too soon to meet your friends, have you travelled together yet? Is this a rebound? Is this serious? Is this just a phase? All great suggestions and questions. What if I just want to date this person and see what happens?

Yes, you might get hurt. And yet, doesn't it hurt to spend another holiday alone? There are pros and cons to each situation.

Here is what I have learned. There is no perfect recipe card for a successful relationship in regards to time. I know a real couple that married each other a month after they met and they have been together happily for over twenty years. I know a couple that was together for 11 years, then they married and divorced within a year. Bitterly. I know people that have "sworn off" dating for a certain period of time after a break up, and they still had their heart's broken again with the next relationship. I know a couple that knew each other as friends for over six years without ever giving each other a second thought romantically until one year on the 4th of July when they saw each other in a whole new light under the fireworks. They are married with a baby now. There is just no rhyme or reason to dictate how or when we might meet the special person with whom we could build a future.

To quote John Hughes in 'Ferris Bueller's Day Off', "Yep. I’ve said it before and I’ll say it again. Life moves pretty fast. If you don’t stop and look around once in a while, you might miss it."

Jumping in with both feet....

Thursday, November 7, 2013

National Novel Writing Month has begun - (excerpt included)

"What was that?  Confetti caught in her bangs?  She reached up and swatted it away with a sigh.  Beige confetti.  Who has beige confetti?  According to her sister-in-law, Susan, (perfect Susan), it fit in with the "Charlie and Lola" theme for Nora's party.  And apparently, Nora, the 12 month old, would notice if the confetti did not match the theme.  Susan had actually created the confetti herself using a three hole punch and who knows how many sheets of ecru scrapbooking paper.  In fact, she had spent the last 6 weeks going on about the party plans, handmaking the three-dimensional invitations (with an enclosed menu card no less), laboring over the background music, and the schedule of events for the big day.  No joke - she actually went candle shopping so that the party would have "the perfect scent to celebrate Nora's birth".  Mallory had stopped to type that quote to herself on the phone as she felt she had never - and would never again - hear anything so ridiculous.
Mallory scanned the room full of happy faces, people huddled in quiet conversation near the fire. ("Thank goodness Nora was born in a cold month so we can always have the warmth and ambience created by a fire at her parties!")  Five men, having lost their awkwardness after the first half hour were standing by the dining table, drinking Guinness, and laughing with abandon.  Susan was fretting in the dining room, demanding perfection from the catering staff, adjusting the hors d'oeuvres on the tray before setting the server free to roam the house, feeding the hungry and the bored.  It was a sight to take in.  Funny how Mallory could feel so alone when surrounded by family and friends.  She chuckled under her breath that this house was full of people she was related too and people she had coincidentally known for most of her life.  Her real family, and her real friends, were back home in California.
Then her eyes fell upon Nora......and she said to herself, "except for you little one, you are my family".  Nora was being held by her au pair, Tassi, giggling at some other cousin (Jake? Jack? honestly, Mallory couldn't remember) playing the game of peek-a-boo and causing waves of laughter from Nora.  Mallory knew, even though the baby was so young, that they had a special connection.  A connection that would probably trouble her Mother to no end as she grew.  A bond that her brother would ignore (he liked to say that he possessed "big picture vision" when really he was just self absorbed and used that as an excuse for ignoring the delicacies of life, the nuances, the glances, the ladybugs on the windowpane that make life unique, and special, and different).
She went over to Tassi, and without a word, Nora looked at her aunt and smiled a huge, gummy smile. Mallory took her into her arms, and felt a peace that made everything else fade into the background."
That is a brief excerpt from the novel that I am writing for National Writing Month!  It may not be great - I do not have time to edit as I go as I have to hit 50,000 words written on the novel no later than November 30.  However, it is awfully fun, and I am enjoying creating characters and worlds and scenarios. So much better than tv for me.
This Saturday, I will be working on the  book from 9:00 a.m. until 6:00 p.m.  THAT will be fun.
Anyway - not much of a blog post, but there you have it.

Sunday, October 27, 2013

heureuse ...... (bref intermède de malheur) ..... heureuse à nouveau

Il y a un an aujourd'hui, j'étais encore heureuse.  J'étais excitée de célébrer Thanksgiving et de Noël avec mon nouveau mari.  J'étais toujours détendu et bronzage de notre lune de miel.  J'étais rêveur et romantique et plein d'espoir que j'étais au début d'un grand mariage, un temps de grandir ensemble dans l'aventure, l'amour, et la sensualité.  Je pensais que la pièce du puzzle a été trouvé - ma pièce du puzzle.

Non pas que tout avait été parfait.  Je souhaite qu'il avait été plus parfait que peut-être cela aurait soulevé quelques cheveux sur le dos de mon cou.  Mon amour et des sentiments cerveau embrouillé avaient rationalisé loin les petites choses ..... la pression ..... les quelques désaccords avec les pensées de la façon dont ce serait normal pour n'importe qui dans une nouvelle relation.  Normal pour quelqu'un qui venait de déménager plus de 1100 miles (pas que j'aurais eu ces problèmes - mais je suis un explorateur).  Normal pour quelqu'un dont le père venait de décéder l'année précédente.  Vous avez l'idée.  Moi, la femme heureuse insouciance me réveiller chaque matin en pensant que les contraintes et les déclencheurs disparaîtraient, et l'homme insouciant heureux que je pensais que j'avais trouvé ne réapparaître, frais comme une rose, et nous allons continuer sur notre chemin de amour, et le chant, la danse et la cuisine, manger, et en l'embrassant, et de vivre.  Pour la première fois depuis très longtemps .... j'avais baisser ma garde.  J'avais laisser quelqu'un dans mon monde secret.  J'étais confiante autre âme avec le mien .

Je me souviens distinctement qu'il ya aujourd'hui un an , j'étais parfaitement au courant de ce que je m'étais créé , et par extension, pour mes enfants. Mes enfants que j'avais à l'abri autant que possible dans les années qui ont suivi leur père et j'avais séparer. Je ne les avais pas présenté à une seule personne que j'étais sorti avec depuis 2004. 2004 à 2012 .... et puis le jour fatidique est venu quand je ne les présenter à quelqu'un. Mais je m'égare. (Mon propre cerveau vient de me dire , « ne serait pas la première fois " à moi-même d'une manière sarcastique dans ma tête. Magnifique. Merci , propre cerveau.)

En regardant comment je me sentais l'année dernière, j'étais pleine d'énergie et d'excitation à la maison et au travail. Toujours vente de biens immobiliers que j'ai aimé depuis 15 ans maintenant et le lancement d'une nouvelle entreprise dans le mariage et la planification d'événements . Notre nouvelle maison venait ensemble. Les garçons faisaient assez bien à l'école. Nous avions un chien fantastique (Chadwick est le meilleur!). Il y avait une certaine inquiétude - en particulier autour de la cuisine et de la nourriture et la cuisine - et mon esprit rationalisée qu'une personne âgée de 46 ans et une personne de 53 ans qui avait été seul pendant si longtemps auraient certainement quelque hérissement des plumes lors d'emménager ensemble. Assurément , ce serait s'estomper dans le lointain comme une grippe intestinale vite oublié. J'étais tellement ignorant de ce qui était autour du coin.

Je partage avec vous aujourd'hui parce que c'est un amer anniversaire pour moi. Je me souviens des sentiments de joie, de satisfaction, d'excitation, de fierté et soulagement que j'ai eu l'an dernier à cette date. J'avais trouvé le seul, mon seul et nous nous sommes mariés. Et puis, nous sommes allés faire du shopping pour les costumes d'Halloween. Ethan était avec nous, prêt à chercher le costume parfait pour son trick- or-treat extravagance . Ce voyage de shopping C'était la première fois que les choses allaient très mal....... terriblement de travers et j'étais tellement mal à l'aise et confus et perturbé ........ et c'est la première temps que la petite sirène a explosé dans ma tête, et je savais que quelque chose n'allait vraiment pas.

Et pour la première fois ... Je ne pouvais pas le rationaliser. Je n'ai pas le rationaliser.

Puis vinrent les combats de Thanksgiving et qui seraient cuisiner et ce que nous aurions ..... alors une spirale descendante qui m'a jeté autour comme si j'étais dans une machine à laver et me tiré d'un canon et m'a atterri ici. Ici un an plus tard, juste moi avec mes fils étonnantes - Les Trois Mousquetaires une fois de plus.

Comment je me sens à propos de tout ça? Eh bien, je sais que quand je suis tombé amoureux en 2011 et 2012, c'était un sentiment merveilleux que je n'ai jamais vraiment ressenti auparavant dans ma vie. Il m'a fait du bien! Et il m'a fait réaliser que je peux avoir ces sentiments d'amour et de désir et d'abandonner et de rire avec quelqu'un et se perdre dans l'instant ... perdu dans un sourire .... que le temps peut jouer au ralenti dans un baiser ou une étreindre avec le son de votre propre battement de coeur dans vos oreilles comme la musique. J'avais commencé à penser que je n'aurais plus jamais ces sentiments. Je tiens donc à remercier cette personne pour éveiller l'amant exubérante en moi. Même si notre mariage n'a pas duré - je peux encore laisser ces souvenirs intacts, et la façon dont je me sentais sur moi-même et la vie intacte et distincte. C'est un choix que je peux faire. Je suis convaincu que je peux trouver la personne qui me fera sentir à nouveau de cette façon et que tous les autres attributs, les philosophies et approches de la vie afin que nous puissions chanter ensemble pour les années à venir. Il est là, quelque part, et je serai en face de lui un certain temps.

Je suis reconnaissante que je passe à travers cet anniversaire que j'étais capable de prendre des mesures pour moi et pour les garçons et le chien. Que je suis assez fort pour lâcher quelque chose qui n'était pas bon pour nous tous impliqués, y compris mon bientôt à être ex. Je comprends que les choses se sont aussi mauvais qu'ils l'ont fait rapidement, de sorte que le choix était facile à faire. Je serais mort à l'intérieur si les choses étaient restés quelques niveaux mieux que je serais resté pendant des années ... à essayer de le faire fonctionner .... me perdre dans le processus .... jamais réussir .... et la souffrance exsanguination émotionnel avant de finalement jeter les relations au repos. Dieu ne voulait pas que pour moi - je suis ici comme un amoureux de la vie et un faiseur de choses et un songeur. C'est l'un des meilleurs résultats de ce qui s'est passé ici.

Je peux honnêtement vous dire à tous que, après chagrin extrême, de l'intestin qui ébranle la déception, et un épisode écrasement de l'âme que je suis tout cœur, et que je suis toujours heureux. :-) Joyeux anniversaire " Encore heureux" pour moi!


Wednesday, October 23, 2013

still happy...(brief interlude)....and still happy

A year ago today, I was still happy.  I was full of excitement at the coming holidays with my new husband.  I was still relaxed and tan from our honeymoon.  I was wistful and romantic and hopeful that I was at the beginning of a great marriage, a time of growing together in adventure, love, and sensuality.  I thought the puzzle piece had been found - my puzzle piece.

Not that everything had been perfect.  I wish it had been MORE perfect as maybe that would have raised some hair on the back of my neck.  My romance and love addled brain had rationalized away the small things.....the pressure.....the few disagreements with thoughts of how this would be normal for anyone in a new relationship.  Normal for anyone who had just moved over 1100 miles (not that I would have had those issues - but I am an explorer).  Normal for anyone whose father had just passed away the year prior.  You get the idea.  My happy-go-lucky self would wake up each morning thinking that those stresses and triggers would go away, and the happy-go-lucky partner that I had found would re-emerge, fresh as a daisy, and we would continue on our path of love, and singing, dancing, and cooking, eating, and kissing, and living.  For the first time in a very long time....I had let my guard down.  I had let someone in.  I was trusting another soul with mine.

I distinctly remember that a year ago today, I was blissfully unaware of what I had created for myself, and by extension, for my children.  My children that I had sheltered as much as possible in the years since their father and I had split up.  I had not introduced them to a single person that I had gone out with since 2004.  2004 until 2012.........and then the fateful day came when I did introduce them to someone.  But I am getting off track.  (My own brain just said to me, "Wouldn't be the first time" to myself in a sarcastic way in my head.  Lovely.  Thanks, own brain.)

Looking back at how I felt last year, I was brimming with energy and excitement at home and at work.  Still selling real estate which I have loved now for 15 years and launching a new business venture in wedding and event planning.  Our new home was coming together.  The boys were doing fairly well at school.  We had a fantastic dog (Chadwick is the best!).  There was some uneasiness - especially around the kitchen and food and cooking - and my mind rationalized that a person in their 40's and a person in the 50's that had been single for so long would certainly have some ruffling of feathers when moving in together.  Surely, that would fade away in the distance like a stomach flu soon forgotten.  I was so unaware of what was around the corner.

I am sharing this with you today because this is a bittersweet anniversary for me.  I remember the feelings of joy, satisfaction, excitement, pride, and relief that I had last year this day.  I had found the one, my one, and we were married.  And then, we went shopping for Halloween costumes.  Ethan was with us, ready to search for the perfect costume for his trick-or-treating extravaganza.  That shopping trip was the first time that things went very poorly.......horribly awry.......and I was so uncomfortable and confused and disturbed........and it is the first time that the little siren went off in my head, and I knew that something was really wrong.

And for the first time......I could not rationalize it away.  I did not rationalize it away.

Then came the fights over Thanksgiving and who would cook and what we would have.....then a downward spiral that threw me around like I was in a washing machine and shot me out of a cannon and has landed me right here.  Right here a year later, on my own with my amazing sons - the Three Musketeers again.

How do I feel about the whole thing?  Well, I know that when I fell in love in 2011 and 2012, it was a wonderful feeling that I have not really ever felt before in my life.  It made me feel good!  And it made me realize that I can have those feelings of love and lust and abandon and laughter with someone and be lost in the moment...lost in a smile....that time can play in slow motion in a kiss or a hug with the sound of your own heartbeat in your ears as music.  I had started to think I would never have those feelings again.  So I want to thank that person for awakening the exuberant lover in me again.  Even though things have not panned out - I can still leave those memories intact, and the way that I felt about myself and life intact and separate.  That is a choice I can make.  I am convinced that I can find the person that will make me feel that way again AND have all the other attributes, philosophies, and approaches to life so that we can sing together for years to come.  He is out there somewhere, and I will be in front of him sometime.

I am grateful as I pass through this anniversary that I was able to take action for myself and the boys and the dog.  That I am strong enough to let go of something that was not good for ANY of us involved, including my soon-to-be ex.  I am so appreciative that things got as bad as they did so quickly so that the choice was easier to make.  I would have died inside if things had stayed just a few levels better as I would have stayed for years...trying to make it work....losing myself in the process....never succeeding....and suffering emotional exsanguination before finally laying the relationship to rest.  God did not want that for me  - I am here as a lover of life and a doer of things and a dreamer of dreams.  That is one of the best outcomes from what has happened here.

I can honestly say to you all that after extreme heartbreak, bowel-shaking disappointment, and a soul crushing episode that I am whole hearted, and that I am still happy. :-)  Happy "Still Happy" Anniversary to me!








Sunday, October 20, 2013

et Mort à Los Angeles.

Donc, aujourd'hui, je suis allé à l'enterrement de l'un de la mère de mon ami le plus cher. Mlle Millie.

Soupir , suivie par une profonde respiration.

La cérémonie elle-même était belle.  La femme, il a été détenu pendant était attachante et belle.  Ses amis et sa famille part des histoires d'une brillant, pionnière dynamique qui a étudié le droit et a travaillé sur l'industrie aéronautique dans les années 1960's et 1970's.  Une femme qui aimait ses enfants et les amis de ses enfants. Une femme qui est devenu si proche de sa meilleure amie Luana qu'ils sont devenus famille.  Elle a appelé Luana sa "soeur de choix".  Une femme avec une voiture cool conduit autour de la ville et s'imprégner de la vie de Californie du Sud avec un sourire et un clin d'œil.

Bien sûr, vous ne pouvez pas s'empêcher d'avoir des pensées pendant un enterrement.  Les pensées de ce qui était le dernier enterrement vous avez participé, et quand était-ce?  Qui était-il?  At-il été un long temps - ou trop récent?  L'inévitable pensée redoutable ..... qui sera la prochaine personne que vous perdez?  Quel âge a votre mère?  Votre père?  Vous regardez vos amis à l'avant de la salle et de réfléchir comment gèrent-ils le faire à travers, et que ferez- il se sentir comme si vous êtes dans cette chaise.

Un de ses petits-fils adolescent s'est levé pour dire quelques mots.  Il a raconté comment il se souvient de jouer au basket à la maison de grand-mère, et comment elle allait applaudir et dire "Bravo!" chaque fois qu'il fait le coup.  Il est tombé en panne à l'énormité de savoir qu'il ne serait jamais entendre que bravo, cette voix bien-aimée.  Si seulement il pouvait entendre sa voix une fois de plus.  Et à ce moment de l'humanité, qui partage connexion instinctive que nous avons, plus de la salle a éclaté en larmes en ce grand, beau, jeune homme s'est effondré à la finalité de tout cela.

Le pasteur a continué vers la fin sur la façon dont Jésus donnait Mlle Millie une visite de sa maison dans le ciel en ce moment .... comme elle avait gagné son chemin dans le ciel en étant aussi aimer dans la vie.  Il était tout à fait convaincante et descriptive, que j'admire.  Ceux d'entre vous qui me connaissent ne seront pas surpris que mes pensées allèrent cours lors de sa belle description de Mlle Millie être introduit à travers les portes du paradis.  Peut-être le manoir dans le ciel était son 89 années ici sur terre. Peut-être que c'est notre nirvana.  Nous avons besoin de voir les anges parmi nous pendant que la gravité a encore des effets sur nos âmes .... nos enfants .... nos familles .... nos amis .... nos frères et sœurs choisies .... les étrangers nous rencontrer.

Il est difficile pour moi de croire qu'il ya un contrôle de la qualité type inspecteur de Dieu, suivi ou non nous aimions assez ou donné assez ou portions le droit couvre-chefs ou sous-vêtements pour se qualifier pour entrer dans un paradis post mortem.  Je ne peux pas envelopper mon esprit autour d'un homme invisible dans le ciel qui est la vérification des registres de présence pour l'église. J'imagine un Dieu qui est plus d'une étreinte à bras ouverts que debout avec un rapport de presse-papiers et de performance.  (C'est probablement juste m'a valu une inaptitude à mon dossier permanent.)

Puis, comme je le fais souvent , mes pensées se sont réengagés à ce que le pasteur était le partage.  Dans une merveilleuse surprise, il a terminé son éloge avec une interprétation impromptue de Joe Cocker "Vous Etes Si Belle" que j'ai trouvé rafraîchissant et aléatoire tout en même temps.  J'ai regardé autour de la salle et j'ai senti que nous sommes vraiment tous beaux dans nos propres moyens, en particulier à ceux qui nous aiment.

Mlle Millie avait un cercueil ouvert.  A la fin du service, nous avons tous eu l'occasion de rendre un dernier hommage.  Je me suis approché et j'ai regardé son visage paisible, et je lui ai dit qu'elle m'avait inspiré aujourd'hui.  Qu'elle avait ravivé ma passion d'aller sur place et de vivre.  Et je lui ai dit que j'espérais que je le fais à 89, et que je remplirai ma vie jusqu'à autant que je suis capable d' en mes années, et à ma façon.

Au tombe je me sentais trop grande, trop blonde, trop brillante.  Je revins tranquillement à l'ombre d'un arbre, et senti que je devais être seul, même loin de mes amis pendant quelques instants.  Je me retournai pour voir une femme à genoux à une tombe à environ 100 mètres plus loin, planter des fleurs dans une tombe, et mon attention s'est détournée d'entendre la voix de la désormais faible prédicateur de voir cette femme endeuillée, obsédé par le placement de chaque plante , chaque fleur, organisation et réorganisation . C'était comme si elle essayait de combler le trou dans son cœur et son âme avec les plantes.  Elle avait assez de plantes pour vingt tombes, et pourtant ils étaient tous pour que l'on spéciale.  En ce moment, elle m'a rappelé un castor construction d'un barrage dans un ruisseau qui n'arrêtera pas de couler.  Elle avait besoin de trouver suffisamment de bois pour construire le barrage pour arrêter ses larmes et sa douleur.

Mlle Millie avait tout prévu pour sa journée spéciale.  De son cercueil à sa dernière demeure à la nourriture qui sera servie à son repas, il était prédestiné.  Il a certainement rendu plus facile pour mon ami et son frère. J'ai plusieurs choses prévues pour le rendre plus facile pour ceux que je laisse derrière moi aussi, bien que mes plans ne sont pas si pratique.  J'ai compilé une liste de chansons que je veux avoir joué à mon sillage, et à mon enterrement, et à la fête après mes funérailles. Il ya beaucoup de Pink Floyd, New Order, et Burt Bacharach.  J'aime l'idée d'inaugurer mon enterrement avec Kenny Loggins "Je Suis Bien".  Quand j'ai pensé que je voulais être enterré, je voulais "Sous Pression" par David Bowie et Queen pour être joué car chaque personne a jeté une poignée de terre sur mon cercueil. Maintenant que je veux être incinéré, je pense "Poussière dans le Vent" par Kansas que je suis éparpillées sur l'océan peut être bon, si ce n'est un peu trop évident.  Peut-être "Un Autre Mord la Poussière" par Queen pourrait fonctionner?

Je veux que chacun y porter quelque chose de rose.  Et je voudrais un plateau de boutons de roses roses disponibles pour quiconque n'a pas obtenu la note de porter du rose pour avoir quelque chose à mettre.

Mon rêve est que tous ceux qui participent aurait une chance de partager un moment que nous avons ri ensemble.  L'un des mes plus grands buts dans la vie est de faire rire les gens, ou au moins sourire, surtout si il semble que c'est la dernière chose sur la terre qu'ils devraient faire en ce moment.  Si jamais je vous ai fait rire, que ce soit avec moi ou à moi, je serais ravie de vous la partager avec qui que ce soit je laisse derrière moi.

Mlle Millie fait vraiment m'inspirer aujourd'hui avec sa vie, même si j'étais là à cause de sa mort. Elle a presque fait à 90 - aurait eu 90 en Janvier. Quatre vingt neuf ans, c'est une très bonne durée de vie, surtout lorsque vous remplissez avec la famille et la cuisine et aimant les voyages et l'aventure. Merci de passer du temps avec moi aujourd'hui, Miss Millie, et merci de m'avoir invité à votre fête.